Les collectivités qui avancent dans le déploiement du très haut débit

Les collectivités qui avancent dans le déploiement du très haut débit

 Le chantier très haut débit pour tous se poursuit lentement mais surement.

Si les opérateurs continuent de déployer leur réseau fibré dans les zones où ils se sont manifestés (Zone AMII), un large partie du territoire est à la charge des collectivités qui doivent élaborer un projet, un schéma directeur (SDTAN).

Certains sont ainsi portés par département, d’autres régionalement. Ces collectivités doivent ainsi établir une stratégie de déploiement incluant un calendrier de déploiement, un plan d’investissements et prévoir les usages publics et privés de ce Très Haut Débit qui sera déployé.

Au 30 juillet 2013, sur 101 départements (dont DOM), 82 départements ont déjà finalisé cette partie, 16 ont lancé le marché d’étude. Les Bouches du Rhône, Paris et les Hauts de Seine sont en retard sur le sujet (marché d’étude à lancer).

 

 

Ils doivent ensuite être validés en vue de l’attribution de crédits et d’aides locales, nationales et européennes. Ce projet est ainsi présenté au FSN, le Fonds national pour la Société Numérique et le Comité de concertation France Très haut débit.

 

Au 31 juillet, le Comité de concertation France Très haut débit poursuivait l’examen des dossiers sollicitant les nouvelles aides nationales.

 

Les régions Bretagne, Auvergne et 11 départements bénéficient déjà d’un accord de principe pour leur déploiement et leur financement. 17 autres départements, l’Alsace et la Corse sont toujours en cours d’instructions.

 

 

Ci-dessous vous pouvez retrouver la carte des projets des collectivités au fur et à mesure de leurs publications. Ces derniers sont référencés par l’AVICCA, l’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel.