Bouygues et Virgin portent plainte contre Orange et SFR et réclament 1,4 milliard d’euros

Bouygues et Virgin portent plainte contre Orange et SFR et réclament 1,4 milliard d’euros
 

 
Cette décision des concurrents d’Orange et SFR fait suite à la décision de l’Autorité de la concurrence qui, en 2012, avait sanctionné France Télécom, Orange France et SFR à un montant total de 183,1 millions d’euros pour avoir mis en œuvre entre 2005 et 2008 des pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la téléphonie mobile en commercialisant des offres d’abondance « on net » c’est-à-dire permettant aux abonnés d’appeler en illimité leurs seuls interlocuteurs clients du même réseau.
 
L’Autorité avait expliqué qu’en commercialisant ces offres, Orange et SFR ont mis en œuvre des pratiques de différenciation tarifaire excessive entre les appels « on net » (passés sur leur propre réseau) et les appels « off net » (à destination d’un réseau concurrent) et ainsi abusé de la position dominante que chacun d’eux détient sur les marchés de leur terminaison d’appel respective (c’est-à-dire sur la prestation d’interconnexion qu’ils offrent aux autres opérateurs pour « terminer » les appels sur leurs réseaux) . Or, à partir de 2005, Orange et SFR détenaient respectivement 47 % et 36 % des parts du marché de la téléphonie mobile « grand public », soit un total de 83 %
 
"Ce mécanisme renforce les positions acquises des plus gros acteurs. Nous avons donc décidé de porter plainte", a confirmé à l’Express un responsable de Bouygues Telecom. De son coté Pascal Rialland le directeur général de Virgin Mobile, a expliqué que sa "demande est tout à fait normale et légitime. Mais ce genre de procédure peut prendre beaucoup de temps". Cette plainte pourrait d’ailleurs être gelée puisqu’Orange et SFR ont fait appel des amendes infligées par l’Autorité de la concurrence