Vivendi se sépare de ses activités jeux vidéos en revendant Activision Blizzard

Vivendi se sépare de ses activités jeux vidéos en revendant Activision Blizzard
Après avoir annoncé cette semaine être entré en négociations exclusives en vue de céder Maroc Télécom pour 4,5 milliards d’euros, Vivendi annonce aujourd’hui la cession de plus de 85 % de sa participation dans Activision Blizzard (Guitar Hero, Call of Duty, Warcraft, StarCraft ou encore Diablo,) pour un montant de 8,2 milliards de dollars (environ 6,2 milliards d’euros au taux de change actuel. La majorité des actions (429 millions) sera rachetée par Activision Blizzard. Une autre partie (172 millions) sera cédée à un consortium d’investisseurs.
 
A l’issue de l’opération, Vivendi, qui détient actuellement 61,1 % du capital d’Activision Blizzard (684 millions d’actions), conservera une participation de 12% (83 millions d’actions).
 
Cette opération permet ainsi de concrétiser la valeur créée par Vivendi dans son activité de jeux vidéo, proche de 8 milliards de dollars, depuis l’origine. 
 
Une partie de la cession servira à renforcer le bilan de Vivendi et à maintenir sa notation BBB/Baa2. Le Conseil de surveillance déterminera l’utilisation et l’affectation du solde.
 
Répartition du chiffre d’affaires de Vivendi (source : Capital)
 
Commentant cet accord, Jean-François Dubos, Président du Directoire de Vivendi, a déclaré : « Cette opération est une étape importante de la revue stratégique conduite depuis un an par le Conseil de surveillance. Elle donne une plus grande flexibilité financière au Groupe et crée de la valeur pour nos actionnaires. Vivendi, à son rythme, avance dans sa recomposition annoncée vers de nouvelles étapes de croissance. »
 
Vivendi continue donc à vendre ses pépites alors qu’il avait envisagé un moment de vendre SFR, qui a beaucoup souffert depuis l’arrivée de Free Mobile.