Free Mobile : 999 infrastructures 4G déclarées auprès de l’ANFR !

Free Mobile : 999 infrastructures 4G déclarées auprès de l’ANFR !
L’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) a publié son observatoire 2G, 3G et 4G. Au 1er juillet 2013, l’ANFR a autorisé 3 901 sites 4G dans la bande 2,6 GHz, en hausse de plus de 20 % sur un mois. 1 381 sont déclarés en service. En outre, 385 sites ont reçu un accord de l’Agence pour la 4G en bande 800 MHz et 913 pour la 4G en bande 1 800 MHz.
 
D’après les chiffres publiés par l’ANFR, au 1er juillet 2013, Free Mobile atteint quasiment les 1000 sites déclarés pour la 4G. Le dernier entrant dispose 999 infrastructures 4G ayant reçu un accord de l’ANFR (contre 792 le mois dernier, soit 207 infrastructures supplémentaires). En revanche, seules 14 sont en service. A noter, chaque infrastructure dispose d’une ou plusieurs antennes 4G.
 
 
La décision de l’ARCEP, contestée devant le Conseil d’Etat par Orange et Free, autorisant Bouygues Telecom à utiliser la bande 1800 MHz pour faire de la 4G permet à l’opérateur de déclarer 1753 infrastructures 4G ayant reçu un accord, contre 1380 pour Orange et 853 pour SFR. Néanmoins, côté mise en service, c’est Orange qui reste en tête avec 886 sites 4G, contre 295 pour Bouygues Telecom et 285 pour SFR.
 
 
Concernant la 2G et la 3G : au 1er juillet 2013, 37 641 sites sont équipés pour la 3G et 38 642 pour la 2G. Ces chiffres sont globalement stables sur un mois. Free dispose de 2519 infrastructures autorisées à émettre en UMTS 900 MHz et 2100 MHz. (+15 sites supplémentaires). 2156 sont en service (+85).
 
Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.
 
Merci à Alan