700 MHz : Fleur Pellerin plus impatiente que les opérateurs dans la réattribution des fréquences

700 MHz : Fleur Pellerin plus impatiente que les opérateurs dans la réattribution des fréquences

A l’occasion des 4 ème Rencontres parlementaires sur l’Economie Numérique, Fleur Pellerin a concentré le débat sur la bande de fréquence 700 MHz promis aux opérateurs aux dépends des chaînes de la TNT. Pour la ministre déléguée à l’Economie Numérique cette décision dépasse le cadre français : " l UIT ( NDLR Union International des Télécommunications) doit se prononcer en novembre 2015 sur les conditions d’attribution de cette bande de fréquences au service des télécoms ou de l’audiovisuel" . La position de la Commission Européenne sera, selon elle, connue fin 2014 début 2015.

Mais pour la ministre, pas question d’être un retardataire sur ce dossier et d’attendre le 1er janvier 2016. A cette date la France a intérêt à "être en amont plutôt qu’en aval" et la ministre de rappeler que les acteurs français concernés devront néanmoins se mettre d’accord sur les modalité d’attribution et le calendrier. La ministre annonce des consultations à partir du mois de juillet.

Un intérêt du gouvernement qui est également pécunier, l’Etat compte tirer 3 milliards des enchères de ce lot de fréquence pour les opérateurs.

Mais le discours des opérateurs ne semblent pas aussi impatient que le voudrait le gouvernement. Du côté de la patronne d’Orange France, Delphine Ernotte a expliqué aux Echos, qu’Orange n’était pas pressé d’acquérir une licence pour la bande 700 MHz : "on a largement ce qu’il faut pour les dix prochaines années !" L’opérateur reste néanmoins intéressé "s’il venait à se libérer des fréquences formidables !"