Le très haut débit. Points de repère et perspectives

C’est aujourd’hui que l’ARCEP présente son programme de travail.

Cette planche se compose des idées suivantes :

Eléments de contexte :

  • Le marché français du haut débit est dynamique
  • La fibre sera indispensable pour monter en débit
  • Des expériences d’équipement de zones d’activité
  • Encore peu de recul pour le tissu résidentiel …
  • … mais des déploiements pressentis (trop) coûteux

La mutualisation du génie civil :

  • Le génie civil est le principal poste de coûts
  • Il sera indispensable d’utiliser le génie civil existant …
  • … et que les collectivités coordonnent les travaux

La mutualisation du câblage interne :

  • L’Arcep participe aux travaux sur le câblage interne …
  • … et souhaite faciliter les discussions entre opérateurs

L’accès aux contenus :

  • Une relation gagnante entre contenus et FttH

Pour résumer, l’ARCEP tient à ce que l’existant soit utilisé – louer les fourreaux existants – , que les opérateurs mutualisent leurs fibres pour éviter de doubler, tripler la pose dans les immeubles. Il faut à tout prix éviter de créer un micro-monopole local (un opérateur par immeuble).

Le Dossier de Presse