SFR : Des recrutements en hausse, mais un chiffre d’affaires en baisse de 11,4%

SFR : Des recrutements en hausse, mais un chiffre d’affaires en baisse de 11,4%
 
Hors impact des décisions réglementaires, le chiffre d’affaires recule de -7,3 %. Le résultat opérationnel ajusté (EBITDA) de SFR s’établit à 702 millions d’euros, en recul de -24,5 %. Ce sont certainement les pires résultats de l’année pour l’opérateur.
 
SFR a gagné 29 000 clients mobiles sur le trimestre
 
Le chiffre d’affaires de l’activité mobile s’inscrit à 1 642 millions d’euros en recul de -17,4% (-11,6 % en excluant les baisses de tarifs imposées par les régulateurs). La croissance nette du parc d’abonnés mobiles s’élève à 257 000 abonnés au premier trimestre 2013.
 
Fin mars 2013, le parc d’abonnés mobiles (forfait) totalise 16,820 millions de clients, en croissance de 3,2 % par rapport à fin mars 2012 (16,563 millions de clients). Le parc total de clients mobiles (forfait, prépayé…) de SFR s’élève à 20,719 millions (contre 20,690 millions fin 2012), soit une progression de 29 000 clients seulement sur le trimestre.
 
56 000 clients haut débit et fixe au premier trimestre
 
Le chiffre d’affaires de l’activité Internet haut débit et fixe s’établit à 984 millions d’euros, en recul de -0,7 % et en croissance de 0,7 % en excluant les baisses de tarifs imposées par les régulateurs. Le parc des clients résidentiels abonnés à l’Internet haut débit s’élève à 5,131 millions à fin mars 2013, contre 5,075 millions fin 2012. La progression est de 56 000 clients sur le premier trimestre (contre 35 000 clients au 4ème trimestre 2012), avec une accélération des recrutements sur la fibre optique. L’ offre quadruple-play (« Multi-Packs de SFR ») compte près de 2 millions de clients à fin mars 2013, soit environ 40 % du parc haut débit.
 
Vivendi : les résultats du Groupe plombés par SFR
 
L’année commence plutôt mal pour SFR. Néanmoins, l’opérateur maintient ses objectifs, dont celui d’avoir un taux de couverture en 4G de 30% de la population d’ici la fin 2013. Ce bilan médiocre entraine la chute de l’EBITDA du Groupe Vivendi de -17,2% au premier trimestre (1,344 milliard d’euros) et une baisse du résultat net ajusté de -18,5 % (672 millions d’euros) par rapport au premier trimestre 2012. Temps noir pour Vivendi… plongé… plombé par SFR.
 
NB : Dans quelques heures, ça sera le tour du Groupe Iliad (Free).