Le marché de la vidéo s’écroule au 1er trimestre 2013

Le marché de la vidéo s’écroule au 1er trimestre 2013

Le CNC a publié hier le baromètre Vidéo CNC-GfK pour le 1er trimestre 2013.

Les Français ont acheté moins de support vidéo (DVD et Blu-ray) au premier trimestre 2013 qu’au premier trimestre 2012 (-8,7 %). Ainsi, 27,12 millions de supports ont été vendus au premier trimestre 2013 dont 23,44 millions de DVD (-10,4 % par rapport au premier trimestre 2012) et 3,68 millions de Blu-ray (+4,4 %). Sur les douze derniers mois, le volume des ventes de supports vidéo diminue de 8 % à 117,37 millions d’unités.

Au premier trimestre 2013, le prix moyen de vente d’un DVD de « nouveauté » vendu à l’unité baisse de 0,7 % à 17,28 €. Le prix moyen d’un support Blu-ray de nouveauté vendu à l’unité est de 22,65 € au premier trimestre 2013 en hausse de 0,7 %.

Le marché de la vidéo est toujours dominé par les films qui représentent 61.8% de part de marché. Les recettes des films en vidéo sont en diminution de 14% par rapport à la même période en 2012. Cette évolution s’explique par le recul du chiffre d’affaires des films en DVD (-18,2 % à 109,54 M€), et par celui des films en Blu-ray (-1,8 % à 45,82 M€). En volume, les ventes d’œuvres cinématographiques diminuent de 14,3 % à 13,58 millions de supports (DVD et Blu-ray) au premier trimestre 2013. Le chiffre d’affaire du hors films diminue également de 4.1% et les opérations promotionnelles non identifiées augmentent par contre de 25,5%.

 

Côté films, le chiffre d’affaire des films français s’écroule avec une diminution de 32,9% par rapport à 2012. La part de marché des films francais recule également de 3.8 points à 23,1% de part de marché. Les films américains sont également impactés par cette baisse. S’ils progressent à 65% de part de marché, leurs recettes faiblissent de 3.1% au premier trimestre et 6,7% sur un an.

Dans le segment du hors-film, l’ensemble des productions audiovisuelles hors films chutent. Seul le théâtre connait un regain au premier trimestre. Sur un an, l’ensemble des produits hors films sont en chute libre.