Stéphane Richard : « on veut être un partenaire loyal dans l’itinérance » avec Free

Stéphane Richard : « on veut être un partenaire loyal dans l’itinérance » avec Free
Stéphane Richard était l’invité de BFM Business mercredi à l’occasion de la publication du chiffre d’affaires d’Orange pour le 1er trimestre. Il a encore une fois beaucoup été question de Free Mobile. Le PDG d’Orange a démenti avoir dit que Free Mobile n’investissait pas dans son réseau et assure vouloir « être un partenaire loyal dans l’itinérance. »
 
 
Hedwige CHEVRILLON : FREE, FREE toujours, dit qu’il investit, contrairement à ce que
disent ses concurrents, notamment vous, mais on dit qu’en même temps, 90% de son trafic passe par – dans le contrat d’itinérance – France TELECOM ORANGE. Est-ce que c’est vrai ? Et est-ce que c’est toujours vrai ?
 
Stéphane RICHARD : Non, ce n’est pas vrai, les 90%, ce n’est pas vrai. Nous, on ne fait pas partie des gens qui disent que FREE n’investit pas, on dit, d’abord, ce n’est pas notre problème à nous, notre propos plutôt à nous, et notre responsabilité de vérifier s’ils investissent ou pas. Il y a quand même des pouvoirs publics pour ça. Nous, on demande que les pouvoirs publics fassent leur job. L’ARCEP en particulier et les autres qui ont à regarder ça, il faut qu’ils s’interrogent sur leurs méthodes. C’est capital que dans la compétition qui est la nôtre, on soit effectivement à armes égales, et que chacun respecte ses obligations, voilà. 
 
Mais je ne fais pas de procès d’intention. Chacun doit faire son boulot. Ensuite, nous, on a un contrat d’itinérance avec FREE, il a été beaucoup contesté, il a été beaucoup même dénigré d’ailleurs par les uns et par les autres, moi, je considère que l’Autorité de la concurrence, là, a clos l’épisode et a clos le match. L’Autorité de la concurrence a dit que c’était bien d’abord d’avoir ce contrat d’itinérance, l’a validé complètement dans son principe, il en a fixé une limite dans le temps, et donc moi, je considère que ce sujet maintenant, il est dépassé. Nous faisons vivre ce contrat d’itinérance, FREE, par ailleurs, a des obligations à respecter, c’est son job de le faire. Nous, on veut être un partenaire loyal dans l’itinérance.