Il faut “vendre les parts de l’Etat dans France Télécom pour financer la fibre” selon Valerie Pécresse

Dans le cadre de son groupe de réflexion "le labo des idées", que l’ex-ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a fondé et préside, Valerie Pécresse propose une désengagement total de l’Etat dans France Télécom. Pour elle, il s’agirait même de "vendre les parts de France Télécom pour fibrer la France en 5 ans."

A quelques mois de l’abandon du nom France Télécom au profit du seul "Orange", un retrait de l’Etat pourrait s’avérer opportun, d’autant qu’il pourrait rapporter près de 5,5 milliards d’ euros soit le quart de la totalité des investissements prévus pour financer 100 % de la fibre optique en 10 ans.

Pour l’ex-ministre du gouvernement Sarkozy " Il faut donner un véritable élan au numérique. La France a bâti son avance sur la qualité de ses réseaux mais elle se détériore. Il est inacceptable que la fibre ne couvre pas toute l’Ile de France. Fleur Pellerin semble passer plus de temps à essayer de rabibocher les entrepreneurs avec le gouvernement qu’à agir."

En outre, Valérie Pécresse propose également :

  • Un statut fiscal stable pour les entreprises innovantes pendant 20 ans
  • La création de 1000 espaces de télétravail en France
  • Créer un droit à la pétition en ligne
  • Doter écoles et universités de catalogues de cours en ligne
  • Créer un guichet unique pour les CNIL Européennes
  • Renforcer le droit à l’oubli
  • Doter les maisons de retraites de dispositifs de télédiagnostic et de télémédecine
  • Forcer les ministères à publier leurs données en Open Data

Source : Journal du Net