Free n’achètera pas de droits sportifs.

Free n’achètera pas de droits sportifs.

A l’issue du marché international des programmes sportifs qui s’est tenu à Monaco du 16 au 19 octobre, les acteurs des nouveaux média se sont bien gardés d’empiéter sur le territoire de Canal+. Depuis la fusion, Canal+ sera quasiment seul en lice pour acquérir certains événements sportifs, les détenteurs de droits comptent pourtant sur les nouveaux acteurs, notamment les opérateurs ADSL, pour surenchérir à ces offres.

Dans d’autres pays, comme l’Allemagne ou la Belgique, les droits des championnats de foot ont déjà été acquis par des câblo-opérateurs ou par des opérateurs de téléphonie mobile, mais en France, les acteurs des nouveaux média disent vouloir travailler en complémentarité avec les groupes de télévision et non les concurrencer.

Pour sa part, Free ne laisse planer aucun doutes quant à de futurs achats de droits sportifs, Michaël Boukobza a ainsi déclaré : « On continuera à ne pas répondre aux appels d’offres. ». Une décision sage vu le tarif que peuvent atteindre certains droits sportifs, mais une décision qui permettra à Canal+ de faire encore longtemps la loi quant à la diffusion ou non de certains événements sportifs sur Freebox TV ou ailleurs (on pense par exemple à Foot + qui n’est toujours pas disponible sur Freebox TV)

Source : Les Echos