Bouygues Télécom justifie les prix élevés avant l’arrivée de Free Mobile

Bouygues Télécom justifie les prix élevés avant l’arrivée de Free Mobile
Invité de France Info, Olivier ROUSSAT, le directeur général de Bouygues Télécom, a justifié les tarifs élevés pratiqués dans le secteur du mobile avant l’arrivée de Free Mobile, en indiquant que c’était nécessaire pour investir dans les réseaux. A noter que dans cette interview Olivier Roussat met en cause le contrat d’itinérance qui serait un privilège pour Free, alors que Bouygues Télécom utilise en grande partie le réseau de SFR pour ses activités ADSL (Bbox ADSL) et le réseau Numéricâble pour ses activité fibre (Bbox fibre)
 
 
Olivier de LAGARDE
 
Alors, vos relations avec FREE sont exécrables. C’est peu de le dire. Il y a eu des procès en diffamation, des condamnations. On se souvient que le patron de FREE, Xavier NIEL, avait notamment dit que vos clients étaient des «pigeons». Tout de même, Olivier ROUSSAT, le consommateur est en droit de se poser certaines questions. Les grands opérateurs historiques dont vous n’ont-ils pas exagéré sur les prix pendant des années ?
 
Olivier ROUSSAT
 
Alors, je pense qu’il faut… il y a quelque chose qui est assez peu compréhensible du grand public et qu’il faut juste rappeler, lorsqu’on fait une offre de téléphonie mobile, on fait une offre de téléphonie mobile non pas simplement pour qu’elle soit rentable mais pour qu’elle permette de dégager suffisamment d’argent pour autoriser l’investissement dans les infrastructures. C’est quelque chose d’assez important à comprendre parce que finalement, que s’est-il produit en 2012 ? On a eu un opérateur qui a pu utiliser un réseau en itinérance, c’est-à-dire utiliser le réseau de quelqu’un d’autre – FREE a pu utiliser le réseau d’ORANGE – et ça lui a permis d’avoir une politique tarifaire qui ne nécessitait pas forcément de «garder suffisamment d’argent de côté» entre guillemets pour pouvoir réinvestir. Ce sont des choses qui vont probablement changer puisqu’il y a eu un avis de l’Autorité de Concurrence qui a été rendu au mois de mars et qui a rappelé qu’en France, chaque opérateur devait posséder sa propre infrastructure. Pour vous donner un ordre de grandeur, BOUYGUES TELECOM, c’est une société qui investit chaque année 750 millions d’euros, c’est-à-dire qu’il est absolument essentiel qu’au-delà du résultat net que l’on dégage, au-delà de la profitabilité d’entreprise, on dégage assez d’argent pour être capable de prendre cet argent pour le réinvestir et BOUYGUES TELECOM ne sait pas vivre …
 
Olivier de LAGARDE
 
Et FREE n’investit rien ?
 
Olivier ROUSSAT
 
N’investissait pas de cette même façon dans son réseau mobile.