Vous n’y comprenez rien aux différents types de fréquences mobiles ? SFR vous explique tout

Vous n’y comprenez rien aux différents types de fréquences mobiles ? SFR vous explique tout
 
SFR a mis en ligne un résumé assez intéressant des avantages et inconvénients des différents types de fréquences utilisées par les opérateurs mobiles. Les Fréquences utilisées par Free Mobile le sont également par SFR (mais l’inverse n’est pas forcément vrai)
 
Pour le GSM (2G), SFR utilise 2 types de fréquences : le 900 MHz et 1800 MHz (Free pour sa part ne dispose pas de licence 2G et doit donc passer par un accord d’itinérance avec Orange). Plus les fréquences sont basses, plus la couverture est importante. "SFR utilise donc les fréquences de 900 MHz pour assurer la couverture du territoire. Mais les fréquences basses sont rares et ne suffisent pas à assurer l’objectif de capacité des réseaux. Les fréquences plus hautes sont plus abondantes et offrent une capacité plus importante, alors qu’elles disposent de moins bonnes propriétés de propagation. On utilise donc le 1800 MHz dans les grandes villes pour renforcer la capacité, car les fréquences 900 n’y suffisent pas. » explique l’opérateur. Pour le moment, Free n’utilise que les fréquences 900 Mhz pour faire de la 3G (qu’il est autorisé à déployer dans les grandes agglomérations uniquement depuis janvier). Le nouvel opérateur devrait également récupérer des fréquences 1800 Mhz.
 
Pour la technologie 3G, c’est la bande de fréquence des 2100 MHz qui est utilisée par SFR tout comme Free (en plus des 900 Mhz)
 
Pour la technologie 4G, SFR utilise deux bandes supplémentaires : le 800 MHZ et le 2,6 GHz. En 2011, l’ARCEP a mis sur le marché des fréquences 4G. Comme pour le GSM, il y a des fréquences destinées à la couverture d’une part et à la capacité d’autre part.                                                                          
 
Pour la couverture (zones moins denses, intérieur des bâtiments), l’ARCEP a proposé des fréquences libérées par la télévision analogique lors du passage à la TNT. Ce sont des fréquences basses à 800 MHz, dîtes « en or ». Elles sont ainsi nommées pour leur grande portée. Free n’a pas obtenu de fréquence 800 Mhz, mais pourra passer un accord d’itinérance avec SFR dans les zones peu denses.
 
Et demain ?
 
Les fréquences 3500 MHz ou Wimax, ont été acquises par SFR pour les régions PACA et IDF. Free dispose pour sa part d’une licence Wimax nationale. Ces fréquences seront utilisables à terme pour la 4G, en complément de capacité existante   
   
A noter que les licences pour les fréquences 900, 1800 et 2100 MHz sont acquises par SFR jusqu’en 2021. Celles qui concernent les fréquences 800 et 2,6 GHz sont valables jusqu’en 2031. Il ne devrait pas y avoir de fréquences essentielles sur le marché, avant la fin de la décennie. Dans l’intervalle, l’ARCEP pourrait mettre sur le marché du spectre de faible qualité (2600 et 3500 MHz en mode Time Duplex Division), mais en grande quantité, pour ouvrir la voie à des services à très haut débit.
 
Merci à N9ws