Chaînes thématiques : TF1 a déjà perdu son bras de fer contre Free

Chaînes thématiques : TF1 a déjà perdu son bras de fer contre Free
Souvenez-vous, il y a un an, les chaînes thématiques du groupe TF1 (Eurosport, Eurosport 2, Ushuaïa Tv, Breizh TV et LCI.) n’étaient plus en exclusivité sur Canalsat. Elles devenaient alors disponibles chez tous les opérateurs. Tous ? Non, puisqu’à ce jour, ces chaînes ne sont toujours pas disponibles chez Free.
 
Les protagonistes ne sont jamais exprimés dans le détail sur cette absence, mais ont laissé sous entendre que Martin Bouygues (dont TF1 fait partie du groupe) était remonté par le lancement de Free Mobile et ne souhaitait plus rien négocier avec Free. Cette stratégie avait déjà été utilisée à l’époque de TPS, TF1 n’ayant pas voulu rendre disponible sont bouquet satellitaire chez Free. Une très mauvaise stratégie puisque son concurrent Canalsat, disponible à l’époque chez Free, a très vite réalisé la plus grosse partie de ses nouveaux abonnements sur cette plate forme. Cela a en partie contribué à la cession de TPS, racheté par Canalsat il y a 5 ans.
 
Le groupe Bouygues semble donc vouloir reproduire cette stratégie qui a pourtant tourné au fiasco avec TPS. Toutefois, celle-ci peut se comprendre. Bouygues espérait certainement, en privant Free des chaînes thématiques de TF1, rendre moins attractif l’offre de l’opérateur et faire baisser les ventes d’abonnements Freebox.
 
Or c’est tout l’inverse qui s’est produit. Tout d’abord, même si certains Freenautes souhaiteraient disposer des chaînes thématiques du groupe TF1, ces dernières ne sont pas un argument de vente majeur. Pour exemple, au Concept Store Univers Freebox, sur les milliers de personne venues s’abonner à Free (sur les ordinateurs mis à disposition) ou se renseigner sur les offres, aucune n’a été rebutée par l’absence de ces chaînes. Très peu posent d’ailleurs la question.
 
Pire pour Bouygues, Free a annoncé la semaine dernière avoir enregistré un nombre record d’abonnements à son offre Freebox en 2012, boostés par le lancement de Free Mobile. Avec un gain net de 515 000 abonnés haut débit, Free a recruté près de 1 nouvel abonné sur 2 sur l’année dernière. L’absence des chaînes thématiques du groupe TF1 n’a donc eu aucune influence sur les abonnements Freebox.
 
Mais pour le groupe TF1, cette stratégie qui n’a pas fonctionné coûte chère. Avec la perte de la redevance de Canalsat pour l’exclusivité, les chaînes thématiques de TF1 doivent trouver d’autres financements, et donc être déployées sur un maximum de plateformes, afin d’augmenter le nombre d’abonnements. En se privant d’une des plus importantes plateformes TV, TF1 se prive également d’un des plus gros générateur d’abonnements. LCI par exemple, est un foyer de perte pour TF1. Des pertes qui pourraient être comblées, au moins en partie, par un nombre d’abonnements plus élevé et une exposition plus forte.
 
Sans savoir si cela a un lien, en décembre, TF1 s’est désengagé partiellement de ses chaînes thématiques. Le groupe américain Discovery a en effet pris une participation minoritaire de 20% de Eurosport (et pourrait monter jusqu’à 100%). Discovery est devenu par ailleurs actionnaire des chaînes TV Breizh, Histoire, Ushuaïa TV et Stylia, à hauteur de 20% du capital de chacune, avec la possibilité de porter dans deux ans sa participation à 49%.
 
Dans cette affaire, TF1 a donc déjà perdu sa bataille contre Free. Mais cela suffira-t-il à Martin Bouygues pour mettre un terme à sa stratégie kamikaze ?