Free Mobile stoppe la diffusion d’une publicité qui ne respecte pas la loi Grenelle 2

Free Mobile stoppe la diffusion d’une publicité qui ne respecte pas la loi Grenelle 2
Nous vous informions il y a quelques jours que l’association des Robins des Toits avait écris à la DGCCRF ainsi qu’à l’autorité de régulation professionnelle de la publicité pour demander qu’une publicité de Free Mobile pour le forfait 2 euros, montrant une fillette, soit retirée. Pour justifier le retrait de cette affiche. Les Robin des Toits s’appuyaient sur la loi la loi Grenelle2 qui prévoit l’interdiction « de promouvoir la vente, la mise à disposition, l’utilisation ou l’usage d’un téléphone mobile par des enfants de moins de 14 ans ».
 
 
Selon France Info, l’autorité de régulation de la publicité a « taclé » Free quant à cette publicité. L’opérateur de son coté affirme avoir stoppé la diffusion des affiches concernées, même s’il peut encore en rester dans quelques endroits. Free estime par contre qu’il est plus scrupuleux que ceux qui montrent des adolescents le téléphone à la main. Un petit tacle à Bouygues Télécom qui montre également des jeunes filles dans ses publicités, mais qui affirme qu’elles ont toujours plus de 16 ans. Le délégué général de l’autorité de régulation des publicités explique « qu’une campagne avec une famille est acceptable. Une campagne avec une enfant de moins de 14 ans seule ne l’est pas".
 
 
Même si cette loi interdisant de faire apparaitre des enfants de moins de 14 ans dans les publicités pour téléphone peut se comprendre, on nage parfois en pleine hypocrisie. Ainsi, France info a demandé à l’Autorité de régulation de la publicité : « Quid des pubs pour sonneries de portable avec des chansons enfantines ? ». Et la réponse fut "elles sont accompagnées d’un message qui précise qu’il faut une décision des parents avant d’avoir cette sonnerie". Il est vrai que dans le cas d’une publicité pour un forfait mobile, un enfant de moins de 14 ans peut s’abonner seul sans l’autorisation de ses parents, avec son relevé d’identité bancaire voire sa carte bleue…
 
Source : France Info