L’Avicca appelle François Hollande à garantir le financement du Très Haut Débit.

L’Avicca appelle François Hollande à garantir le financement du Très Haut Débit.

Yves Rome, président de l’Avicca ( l’ Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel) a écrit au Président de la République pour l’interpeler sur un certains nombres de points liés au très haut débit. Le financement du passage à la fibre et les modes de gouvernances locales et nationale.

 

Le président de l’Avicca craint que le développement de la fibre n’accélère la fracture numérique. L’association plaide pour "une juste péréquation" et un financement en 3 volets :

  • La sécurisation des recettes d’exploitation des réseaux (impliquant l’extinction du cuivre)
  • Les prêts avec appels à des crédits longue durée et à taux bas.
  • Des aides nationales qui doivent couvrir "au moins la moitié des besoins".

L’association propose également d’instaurer une "contribution sur les abonnements et autres recettes des communications électroniques fixes et mobiles."

Concernant la gouvernance, l’Avicca estime nécessaire l’établissement d’une Agence Publique impliquant tout les acteurs nécessaire : "Compte tenu des coûts et des difficultés de priorisation de ce long chantier, il est impératif d’associer autant que possible, l’échelon communal ou inter-communal, le département et la région. Ceci n’est possible que si chaque échelon conserve la compétence d’établissement et d’exploitation des réseaux dans le prochain projet de loi sur la décentralisation."

 

Source : Satellifax