L’autorité de la Concurrence passe au crible les vendeurs d’applimobiles.

L’Autorité de la Concurrence a lancé une enquête exploratoire sur les magasins d’applications mobiles, comme ceux d’Apple, Google ou encore Amazon. Au terme de l’enquête plusieures possibilités s’offrent à l’Autorité de la Concurrence. Elle peut décider de rendre un avis comportant des recommandations d’ordre général, mettre des mises en garde ou décider d’aller en contentieux. Elle peut également s’arrêter là, si aucun problème particulier n’est mis en lumière.

Dans le cadre de cette étude, plusieurs interlocuteurs du dossier des applications mobiles seront entendus notamment celle du Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine et le Groupement des Editeurs de Services en Ligne(GESTE). Ce dernier avait "regretté la décision unilatérale et brutale d’ Apple" d’augmenter le prix de vente des journaux et magazine sur l’Apple Store. Le problème de validation unilatérale des Applis-mobiles, le délai d’apparition des applications à destination des consommateurs, les critères techniques et éditoriaux des applications disponibles n’est pas toujours adapté au marché sur lequel il se positionne.

Tout autant de critères et méthodes de fonctionnement qui seront analysés et décryptés par l’Autorité de la Concurrence. 

Source : La Correspondance de la Presse