Pour l’Autorité de la concurrence, l’arrivée de Free Mobile est bonne pour l’innovation

Pour l’Autorité de la concurrence, l’arrivée de Free Mobile est bonne pour l’innovation
 
Bruno Lasserre, le Président de l’Autorité e la concurrence, a été interrogé ce matin par le Figaro à la suite de la sanction infligée à SFR et Orange. Il a donné également donné son avis sur l’arrivé de Free dans le mobile et le bouleversement que cela a engendré : «La turbulence est une composante inévitable de la concurrence. Bien sûr, ces secousses créent de l’anxiété et de l’inquiétude, mais il faut s’abstraire de ce contexte immédiat et se donner du temps pour mesurer les réels impacts. Une économie concurrentielle, c’est une économie de l’innovation. Nous préférons la turbulence au calme plat, il y a eu des périodes trop plates. Sur le long terme les mesures protectionnistes ou malthusiennes ont toujours été au détriment de l’emploi. Il faut aussi regarder les secteurs amont et aval, car il y a un effet de diffusion très fort aussi bien pour les ménages que pour les entreprises».
 
Bruno Lasserre a par ailleurs commenté les rumeurs de mariage entre SFR et avec un autre opérateur (Free et Numéricâble revenant le plus souvent). Et pour Bruno Lasserre, centaines fusions ne seront pas possibles. «Il est clair que certaines configurations de rapprochement se heurteraient à un refus net de notre part, même avec des remèdes. Elles seraient strictement impossibles. Nous veillerons à maintenir la concurrence » La messe est semble donc dite par l’Autorité de la concurrence qui refusera un rapprochement entre SFR et Free. 
 
Source : Le Figaro