Bouygues Télécom abandonne The Phone House

A partir du 1er janvier prochain, vous ne pourrez plus souscrire d’abonnement Bouygues Télécom auprès de The Phone House. Le distributeur multimarques de téléphones vient de perdre son contrat avec l’opérateur.

Bien plus que la perte d’un contrat c’est tout le modèle économique du distributeur qui est remis en cause.

Si une partie de l’activité de The Phone House est de vendre des téléphones nus, 50 % de son chiffre d’affaire et ses plus grosses marges proviennent des commissions pour chaque forfait de téléphonie souscrit au nom des opérateurs.

Mais depuis quelques mois et l’arrivée de Free Mobile, The Phone House a du revoir ses marges à la baisse (de -20% à 30%), de peur, que les opérateurs ne rapatrie dans leur boutique, les forfaits les plus rémunérateurs, c’est à dire avec terminaux subventionnés.

Malgré cette effort, Bouygues qui représente 12 % des ventes du distributeur, se retire dès 2013. Une perte de contrat qui impliquera la fermeture anticipée de 79 magasins sur 330 et 246 suppressions d’emplois.

Pour l’instant SFR et Orange n’ont pas laissé tomber The Phone House, mais la déléguée syndicale CGT, Carine Delarue n’est pas très optimiste, "Si on ne travaille plus qu’avec deux opérateurs, Orange et SFR , ça sera très dur, ajoute-t-elle. Nous aurons un autre plan social."

Côté direction, pour maintenir The Phone House, l’élargissement du champ d’activité est à prevoir, M. Van Gaver parie sur la vente de smartphones et d’accessoires : "Il y a plein de nouvelles batteries, des casques haut de gamme, etc. On se positionne aussi sur les services en boutique".
 

Source : Le Monde