Sosh, B&You ou Joe mobile vendraient à perte selon Prixtel

Depuis le lancement des offres mobiles, les opérateurs historiques n’ont pas vraiment cherché à se différencier en proposant davantage de services avec leurs offres classiques (ça arrive seulement avec la 4G). Leur choix a surtout été de se battre contre Free sur le tarif, en lançant des offres low cost.
 
Pour David Charles, le fondateur et le patron de Prixtel, interrogé par ZDNet, c’est cette marche en avant pour imiter Free Mobile qui est responsable des difficultés actuelles dans le secteur des télécoms. Et il va même plus loin en accusant les opérateurs historiques de vendre leurs forfaits low cost à perte : "C’est la politique des gros opérateurs qui est en cause. Ils marchent sur la tête pour aspirer des clients en cassant les prix et en utilisant des moyens de communication colossaux. Il y a d’ailleurs un vrai dumping tarifaire et ces acteurs vendent à perte".
 
Selon le fondateur de Prixtel "Il y aura trop de concurrence sur le même segment et les petits acteurs vont souffrir, voire disparaître car leurs parcs est petit et leurs moyens sont faibles. On ne peut pas vivre avec deux offres à 10 ou 20 euros, sauf si on est ou si on dépend d’un grand acteur. Nous avons un pistolet, ils ont des chars".