Pour Arnaud Montebourg, les opérateurs historiques, « ont gagné beaucoup d’argent sur le dos des consommateurs »

Pour Arnaud Montebourg, les opérateurs historiques, « ont gagné beaucoup d’argent sur le dos des consommateurs »
 
Arnaud Montebourg était l’invité de Jean Pierre Elkabbach vendredi sur Europe 1. Face a la polémique suscitée par les propos du Ministre du redressement productif, ce dernier a bien sur été interrogé sur le dossier Free. Et loin de renier ses propos, notamment vis-à-vis d’Alcatel Arnaud Montebourg a confirmé ses propos. Il concède seulement que les opérateurs historiques ont gagné beaucoup d’argent sur le dos du consommateur. 
 
Jean Pierre Elkabbach : Un dernier mot, vous avez dénoncé l’existence du quatrième opérateur télécom Free qui progresse avec un record de dix millions de clients. Tout le monde estime que la concurrence c’est bon pour le consommateur et vous non.
 
Arnaud Montebourg : C’est-à-dire qu’il y a des limites à la concurrence car celle-ci peut être destructrice. Nous sommes pour la concurrence quand elle enlève la rente à des opérateurs qui ont gagné beaucoup d’argent sur le dos des consommateurs pendant des années, mais si c’est pour mettre en difficulté y compris nos opérateurs de télécom, créer des conditions de plans sociaux, précariser les salariés, délocaliser les centres d’appels et en plus avoir des difficultés sur le terrain d’Alcatel…
 
Jean Pierre Elkabbach : Donc vous êtes contre le low-cost partout y compris…
 
Arnaud Montebourg : Il ne s’agit pas d’être contre, il s’agit de dire aux consommateurs que les conséquences du low-cost c’est, délocalisations et destructions. Donc il faut réconcilier le producteur et le consommateur.
 
Rappelons qu’une étude réalisée par deux économistes, et commandée par Free, a montré au contraire que l’arrivée de Free Mobile allait créer de l’emploi