Nouveaux forfaits B&You : Bouygues veut concurrencer Free mais prend des risques

Nouveaux forfaits B&You : Bouygues veut concurrencer Free mais prend des risques
Nous vous annoncions ce matin le lancement des nouveaux forfaits B and You. Deux offres qui ont le mérite de relancer la concurrence. Avec son forfait tout illimité à 19, 99€, la filière low cost de Bouygues Télécom fait ainsi mieux que Free Mobile en ajoutant de nouvelles destinations à l’internationale comme l’Algérie, le Maroc ou la Chine. 
 
Sur le forfait « social », Free garde toujours la main avec son forfait à 2€ (ou 0€ pour les abonnés Freebox), mais B and You propose une offre intermédiaire, avec la voix, les SMS et le MMS illimités pour 9,99€. Un forfait qui n’a pas d’équivalent chez Free.
 
Selon Les Echos, ce forfait à 9,99€ est clairement destiné à couper l’herbe sous le pied de Free Mobile, en s’adressant à tous ceux qui souhaitent de l’illimité voix/SMS mais qui n’utilise pas Internet. Ce profil d’abonné n’a actuellement d’autre choix que de s’abonner au forfait à 19,99€ s’ils sont chez Free Mobile. « Free a bipolarisé le marché, avec une offre à 2 euros avec une heure de communications et une à 20 euros tout illimité. De manière astucieuse, Bouygues Telecom place une offre innovante dans l’intervalle et met une grosse pression sur ses concurrents », estime Stéphane Dubreuil, directeur chez SIA Partners, interrogé par Les Echos
 
Un risque pour le chiffre d’affaires de Bouygues Télécom
 
Bouygues Télécom était le premier à dénoncer la perte de valeur dans le secteur des télécoms, suite au lancement des offres Free Mobile. B and You va pourtant encore plus loin avec ses nouveaux forfaits. Selon les Echos, les concurrents de l’opérateur l’accusent de brader ses forfaits. « C’est une tentative désespérée de regagner des clients en étant très agressif sur les tarifs des appels », estime un des opérateurs, alors que le marché des personnes qui n’utilisent pas l’internet mobile se réduit. 
 
Bouygues affirme cependant que ses nouveaux forfaits sont rentables car les coûts sont réduits. Contrairement à Free Mobile, il n’y a en effet pas d’assistance téléphonique chez B and You, tout se passe sur Internet. Mais selon Les Echos, Bouygues télécom prend le risque de voir son chiffre d’affaires se réduire, alors qu’il a déjà mis en place un plan social. Plusieurs opérateurs avaient déjà fait ce constat : si leur chiffre d’affaires a baissé depuis l’arrivée de Free Mobile, ce n’est pas tant à cause de la perte de clients que de la baisse du prix des forfait qui a suivie.
 
Il reste surtout à connaitre la réaction de Free Mobile. En effet, pour la première fois, un autre opérateur lance une offre vraiment concurrentielle. Sans forcement lancer de nouveaux forfaits, Free pourrait par exemple améliorer son offre à 2 euros, en y ajoutant des heures de communications et des SMS…