SFR et Free discutent ensemble en vue d’un rapprochement selon Les Echos

SFR et Free discutent ensemble en vue d’un rapprochement selon Les Echos
Le magazine Capital rapportait lundi l’intérêt que porterait Free au rachat d’un concurrent, parmi lesquels SFR. Un scenario que verrait bien se réaliser Natixis dans une note publiée lundi également. Les Echos vont encore plus loin en annonçant que SFR et Free « discutent ensemble », citant « des sources concordantes ». « Les deux opérateurs n’en sont toutefois pas au point d’organiser des réunions techniques avec la direction commerciale ou le réseau, alors que SFR et Numéricâble, eux, sont déjà entrés dans cette phase. » précise le journal économique. Interrogé à ce sujet, Free a cependant démenti catégoriquement. Dans ce genre d’affaire, il est toutefois rare que les différentes parties confirment les discussions, même si elles ont lieu. On se souvient par exemple que le patron d’Alice avait également démenti la vente du FAI alors qu’on apprenait quelques semaines plus tard qu’il était en négociation exclusive avec Free pour une cession.
 
Les Echos expliquent que « le nouvel ensemble deviendrait immédiatement un géant, à peu près l’égal de France Télécom. De quoi flatter l’ego du fondateur de Free, qui n’aurait certes plus 59 % du capital de sa société, mais qui obtiendrait le contrôle d’un groupe puissant. ». Une telle fusion permettrait aux deux opérateurs de mettre en commun leur abonnés dans le fixe (5 millions chacun), leurs réseaux et leurs investissements. Dans le mobile, ce serait un avantage certain pour Free de bénéficier du réseau et des fréquences de SFR. L’opérateur pourrait ainsi dénoncer son contrat d’itinérance avec Orange, ce qui lui ferait économiser 500 millions d’euros rien que sur 2013, selon Les Echos.
 
Source : Les Echos