Un rapprochement entre Free et SFR aurait du sens selon Natixis

Un rapprochement entre Free et SFR aurait du sens selon Natixis
Capital rapportait ce matin que Free n’excluait pas, en interne, de racheter un de ses concurrents, SFR, Numéricâble ou Bouygues Télécom. Et ca tombe bien puisque SFR est actuellement à la recherche d’un partenaire. C’est ainsi que des discussions auraient déjà été entamées avec Vodafone et Numéricâble. Mais ce partenaire pourrait également être Free. 
 
Natixis explique ainsi, dans une note reprise par TradingSat, qu’une "fusion avec Iliad serait plus crédible et surtout nettement plus logique industriellement même si un accord des régulateurs peut être problématique". L’analyste exclut par contre un rapprochement avec Bouygues Telecom "car cela conduirait à la création d’un duopole dans le mobile (…)". Selon Natixis, cette opération (avec Free ou un autre partenaire) "pourrait être fortement créatrice de valeur pour Vivendi" et serait positive en termes de synergies, estimées à un minimum de 1,3 milliard d’euros.
 
Pour que l’opération se réalise, il faudrait cependant que SFR consente "une importante décote pour convaincre l’acquéreur". Par ailleurs, Free ne pouvant payer une telle acquisition en cash, il faudrait également que Xavier Niel, l’actionnaire principal du groupe Iliad (59%), accepte de se faire diluer, avec toutes les contraintes que cela amenerait…
 
Source : TradingSat