Des femtocells pour décharger le réseau : Mais qu’attend Free ?

Des femtocells pour décharger le réseau : Mais qu’attend Free ?
 
La question avait de nouveau été posée lors de la convention de Free de juin dernier. Free avait rassuré sur le fait qu’il allait bien proposer des Femtocells à intégrer à la Freebox. Cependant, l’opérateur avait précisé que cette solution n’était pas destinée à un meilleur maillage de son réseau mobile et que ce n’était pas la solution miracle. 
 
La situation est cependant un peu différente aujourd’hui étant donné les problèmes de débit rencontrés par certains abonnés, en particulier en Ile de France. Des problèmes confirmés par Xavier Niel qui expliquait il y a 15 jours au micro de RTL « Aujourd’hui on a encore des problèmes de saturation à certains endroits sur le réseau, principalement sur la data. Mais c’est des choses que l’on essaye de régler et de fluidifier rapidement »
 
Si les Femtocells ne peuvent servir à un meilleur maillage du réseau, ils peuvent par contre être très utiles pour décharger le réseau. Bien sur, cela ne serait utile que dans les immeubles d’habitation, et cela ne permettrait de bénéficier de meilleurs débits qu’à son domicile (où est majoritairement utilisé le mobile) et jusqu’à 40m autour selon les modèles de femtocells. Mais surtout, ces abonnés n’utilisant pas l’itinérance Orange à leur domicile, ce serait autant de capacité de gagner pour les abonnés qui utilisent la 3G en extérieur. Cela permettrait, au moins en partie, d’éviter la saturation. Certes, Free a déjà lancé l’EAP SIM, qui permet au téléphone de se connecter au réseau Free Wifi, mais tous les téléphones ne sont pas compatibles alors que tous les abonnés pourraient se connecter aux Femtocells.
 
Reste donc à savoir de quelle façon Free va proposer ses femtocells et surtout quand. Celles-ci pourraient être déjà incluses dans la Freebox Révolution, plusieurs composants n’ayant pas encore été identifiés. Mais plus probablement, à la vue de la taille des femtocells proposées par SFR, elles pourraient se loger dans l’emplacement vide de la Freebox Server. Cela supposerait donc que Free devra en envoyer à chaque Freenaute qui en ferait la demande, ce qui devrait prendre un certain temps. Dans ces conditions, il faudrait donc attendre plusieurs semaines/mois pour que les femtocells soient généralisées et qu’elles puissent réellement compléter le réseau de Free Mobile.
 
Précisions : Certains d’entre vous s’interrogent, dans les commentaires, sur le coût pour Free d’employer une telle solution (qui ne peut être en aucun se substituer au déploiement d’antennes). Ce coût peut bien sur être amorti rapidement puisque tout ce qui ne passe pas par les antennes d’Orange, est autant d’argent économisé pour Free.