Fibre optique : Un sénateur interpelle Fleur Pellerin

 
Dans une lettre adressée hier à Fleur PELLERIN, ministre en charge des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, Hervé MAUREY, sénateur de l’Eure et Vice Président de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire demande à la ministre que « le slogan le changement c’est maintenant s’applique au numérique ».
 
Le sénateur souhaite interpeller la ministre sur les intentions du Gouvernement concernant l’inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale, de la proposition de loi n° 118 visant à assurer l’aménagement numérique du territoire adoptée par le Sénat le 15 février et dont il est le co-auteur et fut le rapporteur. Regrettant de n’avoir pas obtenu de réponse sur ce point, Hervé MAUREY souligne que « ce texte constitue une base à la mise en place d’un cadre juridique permettant d’assurer, enfin, une véritable couverture numérique du territoire ».
 
Pour Hervé MAUREY la mise en place en juillet dernier de la « table ronde très haut débit », « ne peut en aucun cas avoir une portée comparable et se substituer à l’adoption de ce texte soutenu par l’ensemble des associations d’élus locaux et la plus part des sénateurs, notamment ceux de la majorité ». Par ailleurs, Hervé MAUREY a fait part à la ministre de ses inquiétudes à la suite de son audition par le Sénat le 25 juillet dernier : « sous couvert de « clarification » de l’objectif « de couverture intégrale du territoire en très haut débit d’ici dix ans » annoncé par le Président de la République, vous avez en effet évoqué un objectif beaucoup moins ambitieux, « de vrai haut débit pour tous dès 2017 ».
 
Pour le sénateur de l’Eure, le Gouvernement n’a pas encore montré de « réelle détermination à mettre en œuvre les moyens nécessaires » pour faire face aux « fractures numériques (absence d’accès à un haut débit satisfaisant pour un grand nombre de Français, nécessité de redéfinir les critères de couverture mobile, inefficience du PNTHD,…).
 
Appelant le Gouvernement à faire preuve de « courage et de détermination » le sénateur centriste s’est dit prêt soutenir « toutes les initiatives et les décisions que le Gouvernement pourrait prendre » pour assurer enfin une véritable couverture numérique du territoire.