L’action de Free contre SFR obligerait les opérateurs historiques à détailler leurs factures et non à supprimer le subventionnement de téléphone

L’action de Free contre SFR obligerait les opérateurs historiques à détailler leurs factures et non à supprimer le subventionnement de téléphone
 
Xavier Niel a annoncé cette semaine que Free avait attaqué SFR pour concurrence déloyale. Free reproche le système dit de « subventionnement » des téléphones, dont le financement est intégré dans le prix du forfait. « La pratique actuelle qui mélange le prix du service, celui du terminal et une prétendue subvention est une façon de faire du crédit à la consommation déguisé… sans se soumettre aux contraintes légales. » expliquait le fondateur de Free dans son interview à capital, « En l’occurrence, cela revient à pratiquer des taux d’usure » de 300 à 400% que le consommateur ne voit pas »
 
Si à première vue on peut penser que Free veut mettre fin à ce système, les conséquences en cas de victoire de l’opérateur en justice ne serait que plus de transparences. La lettre quotidienne Euro TMT explique ainsi « la facture ne détaille ni le prix de vente réel du terminal, ni le coût du forfait sans la subvention. Un système complètement opaque, combattu depuis longtemps par les associations de consommateurs. Si la justice suit Free, les trois opérateurs seront alors obligés de modifier en profondeur leur système de facturation pour faire apparaître les différents éléments. Une véritable révolution depuis le lancement du célèbre « pack tout en un » proposé par Bouygues Télécoms lors de l’ouverture de son service en 1996 et qui avait fait de la subvention à l’achat du terminal le cœur des politiques marketing et commerciales des opérateurs mobiles. »
 
Source : La quotidienne Euro TMT