Suppressions de postes chez Bouygues et SFR VS embauches chez Free : le secteur ne perdrait qu’un millier d’emploi selon JL Silicani

Suppressions de postes chez Bouygues et SFR VS embauches chez Free : le secteur ne perdrait qu’un millier d’emploi selon JL Silicani
 
Ce matin avait lieu l’audition de Jean Ludovic Silicani devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. Les questions concernant l’arrivée de Free Mobile ont bien sûr été posées au Président de l’ARCEP et notamment celles concernant l’emploi.
 
« J’ai déjà dit que selon les analystes financiers et économiques, les suppressions d’emplois qui pourraient résulter de l’arrivée de Free Mobile peuvent être évaluées entre 5 et 10 000 sachant que Free va créer des emplois. Le chiffre net sera donc plus faible sachant qu’on ne parle pas ici de pertes d’emplois » a expliqué Jean Ludovic Silicani. Ce dernier s’est ensuite lancé dans un rapide calcul pour évaluer les pertes d’emplois dans le secteur des télécoms, en fonctions des annonces déjà faites par Bouygues télécom et SFR : « Pour les emplois directs nous en sommes à 1 600 postes supprimés via des départs volontaires. Pour les emplois indirects, cela dépend des stratégies des opérateurs mais 1 500 emplois pourraient être touchés (entreprises de services ou centres d’appels) mais il faut savoir que les effectifs dans ces centres baissent tendanciellement depuis plusieurs années indépendamment de l’arrivée de Free ».
 
Si ces opérateurs ont annoncé des suppressions de postes, il faut cependant compter avec les embauches réalisées par Free. Celles-ci seraient au nombre de 2000 depuis quelques mois, en particulier dans les deux nouveaux centres d’appels ouverts en région parisienne. Le Président de l’ARCEP continue donc son calcul en intégrant ces embauches : « en tout nous avons donc 3 000 en pertes et 2 000 en gains donc le solde est négatif de 1 000 emplois ». Un chiffre qui devrait encore être revu à la baisse puisque selon des documents transmis par Free à l’ARCEP, Free va encore créer de nouveaux emplois d’ici la fin de l’année.
 
Source : Clubic