Emploi : le gouvernement réunira Free, SFR, Bouygues et Orange

Emploi : le gouvernement réunira Free, SFR, Bouygues et Orange

SFR et Bouygues Télécom ont annoncé un plan de départs volontaires face à l’impacte de Free Mobile sur le marché. Ainsi, le gouvernement a décidé de recevoir les syndicats de Bouygues Télécom et SFR et réunira les opérateurs pour préserver l’emploi dans le secteur des télécoms.
 
Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, vont recevoir au plus vite les intersyndicales de ces deux opérateurs pour évoquer avec eux la situation du secteur de la téléphonie mobile depuis l’arrivée d’un quatrième opérateur sur le marché.
 
Les Ministres estiment que dans un secteur tel que celui-ci, réglementé et donc protégé de la concurrence internationale, tout doit être fait pour éviter que des emplois soient détruits ou délocalisés et que les investissements nécessaires tant à l’aménagement des territoires qu’à la compétitivité et la croissance de notre économie soient remis en cause ou retardés.
 
Les ministres vont ensuite réunir les quatre opérateurs de téléphonie mobile afin d’évoquer avec eux les moyens du retour à un modèle de croissance, au bénéfice de l’emploi, tant au sein des opérateurs que chez leurs sous-traitants et fournisseurs.