Ralentissement YouTube : Nouvelle guerre dans la téléphonie mobile

Ralentissement YouTube : Nouvelle guerre dans la téléphonie mobile

 
L’Arcep a récemment publié son rapport annuel d’activité. Sur le sujet du mobile, le régulateur montre que le trafic data a quadruplé en 2 ans, il constate également une baisse des prix des services mobiles. En ce qui concerne la consommation des données mobiles, le trafic data a quadruplé en deux ans pour un total de 60 000 téra octets consommés sur l’ensemble de l’année.

 

 

Ainsi le surf depuis son mobile devient une référence. Fair Use, 4G, Wifi, Data, le terminal n’est plus seulement un combiné téléphonique, il permet de se connecter au net depuis n’importe où. Pour cela, il faut une infrastructure, des antennes relais, des fréquences 4G…

 

Au moment où un grand nombre d’abonnés Free Mobile constatent des ralentissements lors de la consultation de vidéo en streaming via YouTube, le sujet de la data mobile n’en est que plus important. Après le protocole 2G et 3G, la téléphonie 4G va débarquer, ce qui permettra d’offrir un débit largement supérieur à celui établi aujourd’hui. En théorie, il devrait être de 100 Mbits par seconde, de quoi bénéficier d’une connexion aussi qualitative qu’à la maison.

 

Après le protocole 2G et 3G, la téléphonie 4G va débarquer, ce qui permettra d’offrir un débit largement supérieur à celui établi aujourd’hui, en théorie, il devrait être de 100 Mbits par seconde, de quoi bénéficier d’une connexion aussi qualitative qu’à la maison.

Si les tuyaux pourront offrir un débit avoisinant les 100 Mbits par seconde, l’explication de Free au sujet du ralentissement de la consultation des vidéos YouTube montre que la data mobile n’est uniquement confrontée à une problématique technique, elle repose aussi sur des éléments financiers entre les fournisseurs d’accès et de contenu. Aller sur internet depuis son mobile, sa tablette ou son ordinateur en extérieur devient quasi ment un geste anodin.

 
Mais voilà, les fournisseurs d’accès se sont lancés dans une guerre avec les géants du net. En ce qui concerne les ralentissements de YouTube, Free a confirmé que « ses rapports difficiles avec Google étaient bien la cause des lenteurs actuelles. »
Au milieu de la guerre entre les fournisseurs d’accès et les fournisseurs de contenus, les mobinautes sont les victimes et subissent les ralentissements. Au milieu de l’échange du trafic Internet avec des pairs, le peering, le mobinaute subit les conséquences d’un engorgement.

 
De Bouygues à Free, le forfait Data passe du simple au double, de 20 à 70€. Sur le terrain du prix, le nouvel entrant est certainement le gagnant. Avec cette affaire de ralentissement, la notion d’accès à la totalité de la toile devrait aussi faire partie du choix d’un forfait. Pas de conclusion hâtive, le prix n’est pas forcement la résultante du service. Rien ne dit que le forfait de Bouygues ne présentera pas la même problématique.

 
Pour se faire une idée, la toile offre un comparatif intéressant. Sur les réseaux sociaux, les internautes partagent leurs graphiques que vous pouvez retrouver ici.

Et pour vous faire une idée, voici un échantillon :


 

 SFR 

FREE

ORANGE

 

Attention, ces données n’ont pas été vérifiées, elles donnent cependant une idée des ralentissements en fonction des opérateurs. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos graphiques si vous êtes client Bouygues ou Numéricable…