Selon des syndicats, SFR pourrait supprimer 500 postes voire plus

Selon des syndicats, SFR pourrait supprimer 500 postes voire plus
Lors de la présentation de son chiffres d’affaires 2011, SFR avait indiqué qu’il allait procéder à une réduction d’effectif d’environ 120 personne. Mais selon les syndicats de l’opérateur, il pourrait s’agir de 200,500 personnes voire plus. "Le groupe a déjà gelé les nouveaux projets, les recrutements et la recherche. Les suppressions d’emplois pourraient correspondre aux contrats intérimaires et contrats à court terme ont ajouté les représentants syndicaux" indique AOF sur TF1 News.
 
Selon l’opérateur, les baisses d’effectif envisagées seraient liées à l’arrivée de Free Mobile. Vivendi avait indiqué anticiper un recul de 12% à 15% de l’Ebitda de sa filiale SFR en 2012.
 
Ces annonces sont cependant à relativiser puisque les opérateurs ont brandi la menace des licenciements dès le moment où il a été question de mettre sur le marché une quatrième licence 3G. Orange a lui annoncé qu’il n’y aurait pas de licenciements consécutifs à l’arrivée de Free Mobile, ce qui montre que l’emploi n’est pas la seule variable d’ajustement. On peut d’ailleurs s’étonner de voir des opérateurs qui annoncent que la différence avec Free Mobile va se faire sur le service aux abonnés et la qualité des offres et qui envisagent en même temps une diminution de personnel.