Bouygues Télécom tacle Free devant les députés

Bouygues Télécom tacle Free devant les députés

Olivier Roussat, est actuellement en train d’être auditionné par les députés. Et le directeur général de Bouygues a tout de suite annoncé la couleur. Dans son introduction, il n’a fait que parler de Free Mobile et à comparer son entreprise avec celle de Xavier Niel.
 
Pour Olivier Roussat, c’est Bouygues Télécom qui a innové en lançant les premiers forfaits sans engament et sans terminaux. Il a ensuite été copié par Orange puis seulement plus tard par Free. Rappelons tout de même que Free Mobile a annoncé dès l’obtention de sa licence, il y a deux ans, qu’il allait lancer des forfaits sans terminaux et sans engagements.
 
Le DG de Bouygues Télécom a également taclé l’accord d’itinérance signé entre Free et Orange. Il a rappelé que lui n’avait pas eu droit à un tel accord lors du lancement de son offre mobile
 
Olivier Roussat s’en est pris ensuite à Xavier Niel. Ce dernier avait indiqué devant les députes que 65% du capital de Free appartenait à ses salariés. Mais Olivier Roussat a rappelé que 62% appartiennent au fondateur de Free et que seul 3% appartiennent aux salariés, contre 23% chez Bouygues Télécom, selon lui. Il a indiqué qu’il n’avait pas de leçon à recevoir d’un « dirigeant d’un autre opérateur qui n’a jamais brillé par le social et qui insulte nos collaborateurs ». Et de préciser que 40% des collaborateurs de Bouygues n’habitent pas à Rabat.
 
Durant sa prochaine intervention, dans quelques minutes, Olivier Roussat va expliquer sa stratégie face à Free Mobile et va donner son point de vu quant au déploiement du réseau du nouvel opérateur.