Eric Besson se sert-il de Free Mobile pour tacler l’ARCEP ?

Eric Besson se sert-il de Free Mobile pour tacler l’ARCEP ?
Euro TMT, dans son édition « La Quotidienne » apporte un éclairage particulier sur l’acharnement d’Eric besson à vouloir vérifier le réseau de Free Mobile. Dans un article intitulé « Free Mobile : la basse manœuvre d’Eric Besson », il est expliqué que les informations publiées par Orange indiquant que 97% du trafic de Free Mobile passait par son réseau ne présage en rien d’une extinction des antennes du nouvel opérateur. « Le seul problème rencontré par Free (et son partenaire Orange) est l’éparpillement de ses antennes, qui plus est pas forcement installées là où il gagne des abonnés et génère du trafic. Mais ce problème ne constitue pas une entorse aux obligations de couverture du 4ème opérateur mobile ».
 
Sachant cela, Eric Besson a tout de même demandé à l’ANFR de vérifier le réseau de Free Mobile. Mais même s’il se défend de demander une enquête parallèle, « le ministre exige que l’Agence communique les résultats de son enquète à lui seul : comme si lui seul était décisionnaire et que le régulateur comptait pour du beurre ! Pathétique ! » écrit EURO TMT.
 
L’action d’Eric Besson à vouloir squeezer l’ARCEP, serait une vengeance, le ministre n’ayant pas accepté sa double défaite encaissée en 2011. « Il y a un an, le ministre avait tenté de placer l’Autorité sous tutelle politique en faisant nommer un commissaire du gouvernement au sein du collège : une tentative bloquée par la pression de Bruxelles » rappelle Euro TMT. Par ailleurs, quelques semaines plus tard, "Eric Besson prenait en otage l’appel à candidature pour les fréquences 4G en essayant d’imposer des modifications au cahier des charges. Cette fois c’est le Conseil d’Etat qui donnait raison l’ARCEP en estimant que le ministre se trompait dans sa lecture de la loi ».
 
Depuis le ton est encore monté entre le Président de l’ARCEP et Eric Besson à propos du dossier Free Mobile. Le ministre tenterait donc de reprendre la main sur un dossier que l’ARCEP a toute autorité pour gérer
 
Source : Euro TMT