Free Mobile : L’UFC note une baisse des plaintes des consommateurs

Free Mobile : L’UFC note une baisse des plaintes des consommateurs

Edouard Barreiro, spécialiste des technologies auprès de l’association de consommateurs UFC Que Choisir a profité d’une interview avec la rédaction de France Soir pour faire le point sur Free Mobile. Il a notamment expliqué que le nombre de plaintes et autres déceptions concernant Free Mobiles étaient décroissantes même si il existe encore des abonnés qui attendent le carte SIM depuis plus d’un mois. « C’est juste un problème d’organisation, Free est débordé » a-t-il expliqué.

 
Edouard Barreiro a également convenu que l’offre sur le papier est évidemment un bon plan mais a tout de même conseillé d’attendre encore un peu le temps que la situation se normalise. Il a en revanche été plus critique sur les terminaux, les mobiles vendus à crédit 0 par Free : « On a remarqué que le Samsung Galaxy II était vendu plus cher chez Free Mobile que dans certains magasins par exemple ».

 

L’audit tient du fait de pressions lobbyistes ou parce que le réseau pas totalement fonctionnel :
Concernant l’audit sur le réseau Free demandé par Eric Besson, il a convenu que cela n’avait aucun impact sur les consommateurs du fait de l’itinérance avec Orange. De plus, concernant l’audit, le spécialiste des technologies de l’UFC a formulé deux hypothèses :
« J’ai donc deux hypothèses pour expliquer cette volonté d’auditer de nouveau le réseau. Soit il s’agit de pressions lobbyistes sur la classe politique, émanant des autres opérateurs, qui font de la désinformation en assurant que le réseau de Free n’est pas opérationnel. Soit Free Mobile a bien activé son réseau lors des vérifications de l’Arcep, sans qu’il soit totalement fonctionnel, et l’a mis en veille depuis afin de le mettre à jour »