50.000 demandes quotidiennes de portabilité depuis le lancement de Free Mobile

50.000 demandes quotidiennes de portabilité depuis le lancement de Free Mobile
Depuis le lancement de Free Mobile, le GIE (le système central du Groupement d’intérêt économique dédié à la portabilité) doit gérer 4 à 5 fois plus de demandes de portabilité quotidiennes. Nicolas Houéry, directeur du GIE portabilité, a expliqué au Nouvel Observateur que "jusqu’à la semaine dernière, notre système traitait 10.000 à 15.000 portabilités par jour […] mais actuellement nous traitons plutôt 45.000 à 50.000 demandes quotidiennes, soit notre maximum. Nous faisons tout pour que le système ne tombe pas en panne". Et de préciser « Personne ne s’attendait à une telle demande, pas même Free »
 
Ce surplus de demandes pourrait entrainer des retards quant à l’activation de la portabilité. Le Nouvel Observateur rapporte les propos d’un expert en réseaux, sous couvert d’anonymat : "Pour éviter que le système ne tombe, les demandes en surplus doivent être mises en attente, d’où de nombreux retards de livraison". Et il s’interroge « Va-t-on vers les importants retards comme pour la Freebox Révolution ? […] Difficile à dire, mais il risque d’y avoir des déçus…"
 
Du coté de Free Mobile, qui devrait franchir prochainement le cap du million d’abonnés selon les informations du Figaro, la gestion de ces nombreuse inscriptions posent également problème. Et comme pour la Freebox Révolution, c’est la logistique qui pèche puisque les cartes SIM ne sont pas toutes envoyées en temps et en heures aux abonnés. Alors qu’elles devaient initialement être envoyées sous 3 jours, la FAQ de Free Mobile annonce maintenant que la "carte SIM est expédiée dans un délai de 10 à 15 jours", note le Nouvel Obs.
 
Avec un peu de chance, ces deux problèmes pourraient finalement s’annuler si l’activation de la portabilité prenait autant de retard que l’envoi de la carte SIM.