Arcep : Le point sur les indices des prix mobiles et l’observatoire des marchés

L’ARCEP réunissait ce matin les journalistes pour évoquer les sujets d’actualité de l’Autorité comme les résultats de la procédure 4G, les indices des prix mobiles 2006-2010 et chiffres du marché des communications électroniques à fin septembre 2011, l’état des déploiements FttH et les travaux sur les poches de basse densité, l’état des travaux sur la neutralité de l’internet et des réseaux.

 
Indice des prix mobiles 2006-2010 :
L’ARCEP publie la seconde étude sur l’évolution 2006 – 2010 des prix des services mobiles en France. La dépense minimale augmente pour le marché dans son ensemble (+4,1 % en moyenne annuelle et +7,6 % en 2010), en raison de la hausse des volumes consommés, en particulier ceux de SMS et d’internet mobile. En revanche, les prix des services mobiles diminuent tout au long de la période (-2,9 % en moyenne annuelle, soit -11,2% en quatre ans) mais en 2010, la baisse s’est accélérée pour atteindre 3,4 %. Les utilisateurs de gros forfaits en sont les principaux bénéficiaires.

 
Observatoire des marchés au T3 2011
 :
Le revenu total des marchés de gros et de détail des opérateurs s’élève à 10,2 milliards d’euros HT au 3ème trimestre 2011, en baisse de 2,7% sur un an. Les volumes consommés sont, en revanche, tous orientés à la hausse : le trafic fixe et mobile (51,4 milliards de minutes) progresse de 2,8% sur un an ; le nombre de messages interpersonnels continue à augmenter avec 35,7 milliards de SMS émis au cours du trimestre (+10,5 milliards en un an) ; le volume de données consommé par les clients mobiles augmente de 100% en un an. Si le marché croît en volume, il se caractérise aussi par une baisse tendancielle des prix et par une baisse des revenus en valeur qui s’explique, pour une large part, par la modification du taux de la TVA au 1er février 2011. Avec 20,1 millions d’abonnements, le succès de la voix sur large bande se poursuit. Enfin, le nombre d’abonnements internet à haut et très haut débit est de 22,4 millions (dont 600 000 abonnements à très haut débit) , en hausse de 1,5 million en rythme annuel depuis fin 2010.