Retour vers le futur : les leaders de la téléphonie ont raison d’avoir peur de Free Mobile

Retour vers le futur : les leaders de la téléphonie ont raison d’avoir peur de Free Mobile
 
Si les trois opérateurs mobile historiques se sont goinfrés (et arrangés) sur les tarifs durant des années, on imagine mal qu’ils puissent disparaitre avec l’arrivée de Free Mobile. Et pourtant, en regardant en arrière, Free a déjà fait disparaitre des leaders. 
 
En 2002, AOL, le géant américain, était le premier FAI alternatif de France. C’est à cette époque que Free a lancé son forfait ADSL à 29,99 euros par mois, alors qu’AOL proposait le même forfait à 40 euros. France 5 avait filmé la réaction de Stéphane Treppoz à l’époque, lorsqu’il apprenait l’offensive de Free. 
 
 
 
 

 
Des extraits de ce documentaire avaient été diffusés par M6, dans l’émission Capital il y a 1 an. Pour la petite histoire, l’équipe de Capital était venue filmer le Concept Store Univers Freebox durant une journée et c’est là que nous leur avions présenté cet extrait qui nous paraissait représentatif du bouleversement que peut apporter Free (au final, nous avions été coupés au montage, mais pas cet extrait)
 
AOL ne s’alignera finalement pas sur Free au niveau des tarifs. Et quelques années plus tard, le FAI quittera la France. A cette occasion, les salariés d’AOL France avaient réalisé un LIP DUB à la fin duquel on remarquera que le siège social est à louer. 
 
 
En 2005, lors de la première visite de l’éuipe d’Univers Freebok chez Free, Xavier Niel nous avait fait monter dans sa voiture pour aller visiter le site de Bezons (le premier Data Center de Free). En passant dans le prolongement de l’avenue des Champs Elysées, nous étions passés devant le siège d’AOL, là où a été filmé le Lip Dub. Un siège très pompeux. Xavier Niel s’était alors gentiment moqué en nous disant que le FAI dilapidait son argent. L’avenir lui aura donné raison, alors qu’AOL était le leader mondial de l’Internet…