En attendant la fibre, Free recommande la montée en débit sur le cuivre

En attendant la fibre, Free recommande la montée en débit sur le cuivre

Le Groupe d’échange entre l’ARCEP, les collectivités territoriales et les opérateurs (GRACO) s’est réunit hier pour échanger sur le thème La montée vers le très haut débit dans les territoires.

Parmi les intervenants, Laurent LAGANIER, directeur de la réglementation et des relations avec les collectivités – Iliad a rappelé que l’intervention de Free dans la montée du très haut débit est dirigée vers la fibre tout en estimant que le développement du très haut débit va prendre vraisemblablement une vingtaine d’année et non cinq.

 

 

<>
 

Pour le directeur de la réglementation et des relations avec les collectivités, il faut envisager des solutions transitoires, continuer le dégroupage ADSL tout en utilisant les réseaux d’initiative publique et en occupant les sous répartiteurs dans le cadre de la montée en débit :

"La question des solutions transitoires se pose vraiment. Et la première de celle-ci pour 6 à 7 millions de ménages, c’est le dégroupage. 20% de ceux-ci n’ont pas accès au dégroupage" a expliqué M. laganier faisant écho aux propositions du sénateur Maurey.

 

"En utilisant les réseaux d’initiative publique, Free pourrait encore raccorder des ménages" a t-il ajouté. Le directeur de la réglementation a tout de même souligné que des freins tarifaires et techniques s’opposaient parfois à cette initiative.

"La deuxième étape de la montée en débit pour Free c’est quand même la montée en débit sur la boucle locale cuivre. Nous souhaitons être présents dans les sous répartiteurs. Nous accompagnerons les projets de montée en débit comme en Haute Marne"a t-il conclu.

 

Source : Arcep