Nicolas Sarkozy concède s’être “trompé” et avoir “crispé” le web en parlant de régulation

 
Le président de la République a inauguré le siège de Google France à Paris aujourd’hui et a vanté les vertus du web. Nicolas Sarkozy a renouvelé sa volonté d’instaurer un minimum de règles sur internet mais a concédé s’être "trompé" et avoir "crispé" les professionnels et utilisateurs du "web" en parlant de régulation.

 
Après une visite des nouveaux locaux parisiens de Google guidée par son PDG Eric Schmidt, le chef de l’Etat à répondu à un certain nombres de questions posées par les jeunes salariés du géant américain de l’internet, devant lesquels il a vanté les vertus démocratiques et de "transparence" de l’internet.

 
"Le web a amené pour le citoyen une transparence et il ne sert à rien de tenter de résister à cette transparence", a-t-il estimé, "c’est un progrès de la démocratie même si (…) une liberté sans règle ce n’est pas une liberté".

 

 

En inaugurant le siège parisien de Google, M. Sarkozy a également défendu l’attractivité de la France pour les entreprises étrangères et a souhaité que cette inauguration" soit la première d’une longue série".

 

 
Source : AFP