Demande de blocage des sites de streaming : La position de Free

Demande de blocage des sites de streaming : La position de Free
Le site Electron rapportait en début de semaine que 3 syndicats du cinéma avaient lancé une procédure en justice afin d’obliger les fournisseurs d’accès à Internet et les moteurs de recherches à procéder au blocage des sites de téléchargement de vidéos tels que MegaUpload et AlloShare.
 
PC Inpact a publié ce vendredi l’assignation envoyée aux FAI dans son intégralité. Dans celle-ci on peut lire que les syndicats du cinéma (APC, FNDF et SEVN) avaient envoyé le 13 aout 2011 une mise en demeure aux FAI et moteurs de recherche concernés. Dans celle-ci, il leur était « demandé à ces opérateurs de mettre en place le blocage des noms de domaines et des adresses IP des sites litigieux « dans une logique de coopération »
 
Le 29 aout, Free répondait à cette mise en demeure en faisant part de ses réserves quant aux mesures sollicitées." Toute mesure de blocage au niveau de l’accès ne saurait être efficace plus de quelques minutes compte tenu de la très forte réactivité des exploitants de sites bloqués et de la tendance observée en matière d’hébergement dynamique. "
 
Free invitait en outre les syndicats à excercer une subsidiarité en s’adressant prioritairement aux hébergeurs. Le FAI indiquait enfin que « les règles d’exploitation d’un réseau soumis à des prescriptions particulières au titre de la défense ne lui permettait pas de mettre en œuvre tout blocage de type « DNS » qui au demeurant est d’une fiabilité aléatoire compte tenu du développement de DNS alternatifs »