Frédéric Mitterrand : La TV connectée peut constituer “un accélérateur de piratage”


Après le streaming, le ministre de la communication, Frédéric Mitterrand a estimé lors des Assises du Numérique à l’université Paris Dauphine que la TV connectée peut constituer "un accélérateur de piratage" et du visionnage illégal de contenus. Le ministre a invité les moteurs de recherche et les distributeurs à "assumer leur part de responsabilité".

Dans sa ligne de mire, Frédéric Mitterrand désigne la concurrence internationale, ceux qui ne paient pas de taxes, les acteurs du web comme Apple, Amazon, Netflix ou encore Google.
"Si l’avènement de la télévision connectée a pu nourrir des fantasmes, force est de reconnaître que certaines craintes sont fondées", a-t-il déclaré. "Je pense en particulier à la protection des créateurs, dans la mesure où la télévision connectée peut constituer un accélérateur du piratage et du visionnage illégale de contenus", a-t-il ajouté.
"Il reviendra aux moteurs de recherche et aux distributeurs de services d’assumer leur part de responsabilité dans l’accès aux contenus", a demandé M. Mitterrand.

 
Source : AFP