[MàJ] Un membre de l’Autorité de la concurrence estime que Free Mobile pourrait proposer un forfait familial

[MàJ] Un membre de l’Autorité de la concurrence estime que Free Mobile pourrait proposer un forfait familial
 
Emmanuel Combe, professeur à l’Université de Paris-1 et membre du Collège de l’Autorité de la Concurrence, a accordé une interview à Atlantico concernant le lancement des offres low cost des opérateurs mobile et l’arrivée de Free mobile. Il estime que Free devra être très innovant commercialement s’il veut réussir dans un marché déjà mature. « Si vous partez demain chez eux, cela sera pour deux raisons : soit parce que Free sera moins chère à service égal, soit parce qu’elle proposera des offres que les autres ne proposent pas encore » indique-t-il.
 
Ce membre de l’Autorité de la concurrence annonce qu’il n’a pas encore connaissance des offres de Free Mobile, mais il imagine que l’opérateur pourrait proposer un forfait familial pour se démarquer. « Imaginez d’abord ce que cela signifie en terme de gains de pouvoir d’achat pour toute la famille, et au-delà, imaginez l’impact commercial pour Free : cela veut dire que Free ne captera pas un client, mais trois ou quatre d’un coup. Ce type de forfait familial n’existe pas vraiment pour l’instant. D’ailleurs, un forfait famille peut s’entendre de deux manières : "je vous fais un prix si vous venez à quatre" ; mais cela peut aussi prendre la forme d’un tarif privilégié pour toutes les communications à l’intérieur de la famille (illimité entre tous les membres de la famille), à l’image des abonnements pour les professionnels d’une même entreprise. » explique Emmanuel Combe.
 
 
Suite à la parution de cet article, Emmanuel Combe a tenu a nous apporter les précisions suivantes à Univers Freebox :
 
"- je ne m’exprime jamais en tant que membre de l’Autorité de la concurrence, mais toujours comme universitaire, qui participe librement au débat public ;


– le forfait familial est une idée que je suggère (et qui existe d’ailleurs mais de manière marginale chez certains opérateurs) mais je ne dispose d’aucune information sur les intentions réelles de Free, société avec laquelle je n’ai strictement aucun contact."