Stéphane Richard : « Free a pris des risques, il peut donc échouer, même si je ne lui souhaite pas »

Stéphane Richard : « Free a pris des risques, il peut donc échouer, même si je ne lui souhaite pas »
 
Stéphane Richard, le PDG de France Télécom, a accordé une interview au magazine Challenges. C’est bien sûr l’arrivée de Free Mobile et la réplique d’Orange qui est au cœur du sujet. A propos de l’offre low cost Sosh, lancé récemment par Orange, Stéphane Richard confirme sans détour : « Oui, c’est une réponse à Free et à Bouygues Télécom, mais c’est surtout une réponse pour nos clients »
 
Si Orange anticipe les offres de Free Mobile, son PDG tente cependant de relativiser un éventuel succès du nouvel opérateur mobile. « Dans le monde, le quatrième opérateur n’a pas toujours réussi à survivre. En Europe, certains ont disparu, car leur actionnaire n’a pas pu éternellement éponger leurs pertes, d’autres se sont fondu dans des fusions, notamment au Royaume-Uni. Comme tout industriel, Free a pris des risques, donc il peut échouer, même si je ne lui souhaite pas ! » Et d’ajouter « Nous les attendons de pied ferme en misant sur nos atouts : plus de 43 000 salariés face aux clients, 1000 points de vente physiques, et une puissance d’achat unique pour les terminaux : nous en achetons environ 32 millions en prenant en compte alliance avec Deutsche Télécom. »