Free et les alternatifs furieux contre l’Internet social

Free et les alternatifs furieux contre l’Internet social

Tous les opérateurs étaient convoqués devant Eric Besson et Frédéric Lefebvre afin de présenter leurs propositions concernant l’Internet Social, à un tarif maximum de 23 euros (box incluse). Comme cela était prévisible, seul Orange peut prétendre à ce label puisqu’il est le seul à pouvoir proposer une telle offre à 98% de la population. Les opérateurs sont forcement furax. « On s’est fait rouler dans la farine » pestait l’un d’eux », « C’est une mascarade, du cousu main pour Orange » ajoutait un autre opérateur. Même l’offre de Numéricâble à 4 euros par mois ou l’offre d’Alice à 19,99 euros (ou 9,99 euros en dégroupage partiel) ne peuvent pas prétendre au label Internet social puisque ces offres sont réservées aux zones desservies par ces opérateurs. 
 
« Compte tenu des conditions tarifaires (9€ Ht) d’accès à la boucle locale, nous ne sommes pas en mesure de répliquer à l’offre d’Orange » a expliqué Bouygues Télécom. Quant à Free, selon La Tribune, il a snobé cette réunion puisqu’il ne se faisait pas d’illusion quant à son issue. Aucun opérateur alternatif ne peut en effet proposer un tarif de 23 euros en zone non-dégroupé sans que l’offre soit déficitaire. Free a toutefois précisé que la demande pour son offre low cost Alice Initial était faible. 
 
Source : La Tribune