L’UFC Que Choisir revient sur la quasi gratuité de la hotline Free

L’UFC Que Choisir revient sur la quasi gratuité de la hotline Free

Nous vous en parlions en début du mois, Free a revu la facturation de sa hotline dans ses nouvelles conditions générales de vente du 9 septembre. Dans son dernier communiqué de presse, l’UFC que choisir revient sur cette nouvelle donne avec une certaine amertume.

 
« Fini, les 34 centimes par minute de communication. Place au tarif local. Free vient enfin de baisser le prix de sa hot line pour les abonnés à son offre triple-play V5. Une bonne nouvelle qui ne doit pas faire oublier tous les soucis que rencontrent encore les consommateurs cherchant à obtenir de l’aide, auprès de Free ou d’un autre FAI » note l’association de consommateurs.

 
Il aura fallu attendre plus de 3 ans pour que Free daigne enfin baisser le prix de sa hot line. Le 1er juin 2008, au moment de l’entrée en vigueur de la loi Chatel, qui oblige les opérateurs à attribuer à leurs services d’assistance téléphonique un numéro non surtaxé, Free avait bien remplacé son numéro en 089 (facturé 34 centimes la minute) par un numéro non surtaxé. Mais parallèlement, l’opérateur avait instauré une prestation d’assistance de 34 centimes la minute que devaient payer ceux qui appelaient la hot line. Une pratique que contestaient à la fois ses clients, les services de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’UFC-Que Choisir.
Dans ses nouvelles conditions générales datées du 9 septembre, Free fait machine arrière.

 

Dorénavant, lorsqu’un abonné à l’offre Freebox V5 appelle la hot line depuis sa Freebox, il lui en coûte 7,8 centimes au décroché (le temps d’attente est gratuit) puis 2,8 centimes la minute en heures pleines ou 1,4 centime en heures creuses. Ce tarif s’applique non seulement à tous les nouveaux clients, mais aussi aux anciens, à condition qu’ils valident les nouvelles conditions générales de vente (CGV).