Clé 3G : Un marché à prendre pour Free Mobile

Clé 3G : Un marché à prendre pour Free Mobile
Avec l’arrivée prochaine de Free Mobile, les opérateurs historiques et les MVNO tentent d’engranger ou d’engager les clients avec de nouveaux forfaits mobiles. Mais si cela bouge un peu du coté des forfaits voix, le marché des clés 3G reste très peu compétitif. Un secteur sur lequel les opérateurs historiques règnent en maitre puisque les MVNO ne sont pas présents, hors Prixtel.
 
L’ADUF a publié, dans sa dernière newsletter, un comparatif des forfaits « clé 3G » disponibles sur le marché
 
 
 Actuellement, si l’on veut surfer avec son ordinateur en dehors de chez soi, il faut donc souscrire à une offre « clé 3G » en plus de son forfait mobile. Un segment que Free pourrait donc facilement bousculer. Dans cette optique, le réseau Wimax de l’opérateur prendrait tout son sens. En effet, si les capacités 3G de Free Mobile sont plus limitées que celles des autres opérateurs, puisqu’il ne dispose que d’un tiers des fréquences, cela pourrait être largement compensé si Free utilisait son réseau Wimax. C’est d’ailleurs ce que préparerait Free selon les informations parues dans le Figaro. Outre le Wimax, les réseaux Wifi des Freebox ainsi que le femtocells que va proposer Free permettront de décharger le réseau 3G de l’opérateur.
 
Pour le moment, rien n’a filtré sur les offres « clé 3G « de Free Mobile. Cependant, l’ADUF imagine que Free pourrait intégrer cela dans ses forfaits mobiles, en proposant une seconde carte Sim, à intégrer dans sa tablette ou dans une clé 3G. Selon les rumeurs parues sur Internet, Free Mobile pourrait même proposer jusqu’à 4 cartes Sim avec chaque forfait.