Iliad Gaming tire la sonnette d’alarme

Iliad Gaming tire la sonnette d’alarme


Selon l’Afjel, l’Associationfrançaise du jeu en ligne créée en mars denier par Betclic.fr, Chilipoker.fr (Iliad Gaming), EverestPoker.fr, France-Pari.fr, Sajoo.fr et Zeturf.fr, l’attractivité insuffisante de l’offre de jeux et paris sur Internet en France pousse les joueurs à aller vers des sites étrangers proposant de meilleures cotes et grève les finances des opérateurs agréés.

 
Un an après l’attribution des premières licences françaises de paris sportifs en ligne, les opérateurs privés tirent la sonnette d’alarme. "Il y a aujourd’hui un vrai problème de modèle économique sur notre secteur telle que la loi [sur l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne] a été conçue", a averti Nicolas Béraud, président de l’Afjel et de BetClic Everest Group, lors d’une réunion de présentation d’un livre blanc commandé par l’Afjel sur le secteur.

 
L’Afjel demande au gouvernement de revoir la loi du 12 mai 2010 qui prévoit une « clause de revoyure ». L’Association suggère que les taxes pesant sur les sites Internet soient calculées sur le produit brut des jeux – les sommes misées par les joueurs moins les sommes reversées aux gagnants – et non sur l’ensemble des mises, comme c’est le cas aujourd’hui. Elle propose également un relèvement du taux de retour aux joueurs, aujourd’hui plafonné à 85%, ce qui est selon elle l’un des principaux facteurs du manque d’attractivité des sites français.

 
Source : zonebourse