Les plus grands noms d’internet ont rendez-vous à Paris fin mai


Les plus grands noms d’internet participeront les 24 et 25 mai à Paris à un forum "e-G8", juste avant le sommet des huit pays les plus industrialisés.

 
Nicolas Sarkozy, qui a fait de l’organisation d’internet une priorité de la présidence française du G8, se rejouit ainsi sur sa page Facebook de la venue du fondateur de ce réseau social et des dirigeants de Google : « Je me réjouis que de nombreux leaders du monde d’internet aient répondu à l’invitation de la France pour venir débattre d’internet au e-G8 Forum les 24 et 25 mai. Liberté, croissance économique, éducation : sur toutes les questions liées à internet viendront échanger les grands acteurs français et européens ainsi que des figures internationales comme Mark Zuckerberg, Eric Schmidt ou Jeff Bezos » a-t-il écrit sur sa page Facebook

 
Selon le groupe organisateur, Publicis, Shantana Narayen (Adobe Systems), Ben Verwayeen (Alcatel Lucent), Paul Jacobs (Qualcomm), Tom Glocer (Thomson Reuters), Leo Apotheker (HP), Peter Chou (HTC), Sunil Bharti Mittal (Bharti Entreprises) Stéphane Richard (France Telecom), Rupert Murdoch (News Corporation), Jennifer Li (Baidu), Sean Parker (Founders Fund) et Jean-Bernard Levy (Vivendi) seront aussi là. Les participants seront libres de l’ordre du jour et des conclusions qui seront soumises aux chefs d’Etat et de gouvernement du G8, qui se réuniront les 28 et 27 mai à Deauville, précise une note de présentation du forum.
Celui-ci se concentrera cependant sur l’impact économique d’internet, la mutation des secteurs traditionnels sous l’effet des technologies de l’information et de la communication, et les conditions de l’innovation dans l’économie numérique.

Propriété intellectuelle, développement du commerce électronique et internet mobile :
Il se penchera également sur les questions de propriété intellectuelle, le développement du commerce électronique et les évolutions induites par l’internet mobile, ainsi que sur l’impact social d’internet.

 
Enfin, l’e-G8 Forum s’interrogera sur les bonnes pratiques, les nouveaux usages et les "technologies de rupture" qui feront l’internet de demain, précise la même note. "En 2030, 20% du PIB mondial proviendra du secteur économique lié à internet", souligne pour sa part l’Elysée dans une brochure sur la présidence française du G8 et du G20.
"La nature transnationale d’internet et le caractère stratégique de (ses) enjeux exigent une réflexion et une coordination internationales en lien avec tous les acteurs du secteur", ajoute la présidence française.

 
La France souhaite notamment que soit examiné le rôle des autorités publiques dans l’accompagnement des évolutions de ce secteur, afin que soient conciliés développement de l’économie numérique et protection des citoyens.

 
Nicolas Sarkozy a par ailleurs souhaité fin avril que soit reposée la question de la fiscalité des opérateurs de la "toile", allusion aux géants d’internet comme l’américain Google qui font une part importante de leur chiffre d’affaires dans des pays comme la France mais n’y paient pratiquement pas d’impôts.

 

Source : Reuters