Free Mobile : Xavier Niel met en garde le gouvernement et promet la création de milliers d’emplois

Free Mobile : Xavier Niel met en garde le gouvernement et promet la création de milliers d’emplois
 
 
"Le paysage mobile sera structuré par l’appel d’offres sur le dividende numérique. Malheureusement, il semble que le Gouvernement ait un projet qui vise à maximiser les recettes budgétaires à court terme et donc, donne une prééminence au critère financier et organise la préhension du dividende numérique par un ou deux opérateurs" a-t-il indiqué, et de poursuivre "Si ces orientations devaient se confirmer, la France serait le seul grand pays européen où l’attribution des nouvelles licences 4G soit pilotée par une vision budgétaire de court terme, et non pas par une vision industrielle et concurrentielle !"
 
La concurrence est à l’origine du succès de l’ADSL en France 
 
Xavier Niel a rappelé que le succès du haut débit en France résulte des choix gouvernementaux d’il y a 10 ans, qui ont permis de créer une véritable concurrence et de faire de la France un des pays les mois chers pour les accès ADSL. "Au début de la dernière décennie, les Pouvoirs publics ont fait le choix de la concurrence dans le fixe. En France, c’est un vrai succès. Nous pensons qu’il faut à nouveau faire ce choix de la concurrence et de l’innovation dans les réseaux fixes et mobiles pour la prochaine décennie au bénéfice des consommateurs. Il faut prendre en compte la dimension concurrentielle, non seulement pour la régulation des réseaux fixes, mais également dans le cadre de l’attribution des toutes nouvelles fréquences mobiles !" Et d’ajouter : "Nous constatons un succès de la régulation sur le marché du fixe en France. Cette régulation a commencé, pour nous, avec l’émergence du dégroupage, il y a pratiquement 10 ans. Elle a permis d’ouvrir réellement le marché et de faire naître une concurrence réelle sur le haut débit, ainsi que l’émergence d’innovation sur ce marché. Dans le cadre de ce marché, elle a permis l’émergence du ’triple play’. Elle a permis l’émergence de nouvelles offres de marketing au bénéfice du consommateur".
 
Selon Xavier Niel, « sur 10 ans, cette concurrence qui a permis de faire baisser les prix représente un rendu de 20 Milliards d’Euros aux consommateurs français". Il souhaiterait ainsi que les mêmes causes engendrent les mêmes conséquences dans le mobile.
 
Free Mobile créera plus d’emplois et investira davantage que les opérateurs actuels
 
Outre le bénéfice pour le consommateur, un cadre concurrentiel préservé permettra de créer plus d’investissements et plus d’emplois indique Xavier Niel. "Les nouveaux entrants sont ceux qui investissent toujours le plus et qui créent le plus d’emplois" martèle le fondateur de Free. "Chaque année pour Free, nous investissons 40% de notre chiffre d’affaires. Nous avons un chiffre d’affaires de l’ordre de 2 Milliards d’Euros et nous investissons à peu près 800 Millions d’Euros. En revanche, les opérateurs historiques investissent environ 10% de leur chiffre d’affaires ; les acteurs existants ont de l’ordre de 20% d’investissements".
 
Concernant l’emploi, ce sont 5000 emplois qui ont été créés par Free au de ces 10 dernières années. « Nous avons récemment obtenu une licence mobile. Pour cette licence mobile, nous avons créé quelque 2.000 emplois en quelques mois ; nous allons créer pour le mobile 5.000 emplois à une échéance de 5 ans » a promis Xavier Niel