Sarkozy n’aurait pas fait l’Hadopi comme il l’a fait si le CNN avait existé

Sarkozy n’aurait pas fait l’Hadopi comme il l’a fait si le CNN avait existé
Vendredi matin se tenait à l’Elysée un petit déjeuner réunissant les membres du futur Conseil national du numérique (CNN). Parmi ces 18 représentants du monde Numérique, 3 étaient absent : Xavier Niel (Free), Bruno Vanryb (Avanquest), et Pierre Louette (Orange). Il était question, lors de cette réunion informelle, de clarifier le rôle du CNN qui sera installé mercredi prochain, lors du Conseil des ministres, et de régler la question de la présidence.
 
Le Président de la République a indiqué que le CNN sera « une instance de débat et non de réglementation ». Il est surtout revenu sur la loi dite Hadopi et a semblé la remettre, en partie du moins, en cause. « Le Président nous a fait comprendre qu’il n’avait pas, malgré l’existence de ministère dédié, eu forcément les bonnes alertes », a expliqué un invité. « En gros, il nous a dit que si le CNN avait existé, il n’aurait pas fait Hadopi comme il l’a fait », a complété un autre. Ce n’est pas la première fois que Sarkozy « tape » sur cette loi, mais sans pour autant avoir annoncé vouloir retravailler le texte.
 
A noter que ce Conseil national du numérique n’intègre aucun membre issu des ayants droits et des consommateurs. « Le Président estime que les majors ont déjà son oreille. Et l’absence d’associations, c’est pour éviter que cela tourne à la foire d’empoigne », a témoigné un futur membre. 
 
Le CNN se réunira pour la première fois mercredi après-midi et sa première mission sera de se choisir un Président. 
 
 
Source : La Tribune